Définition – du grec SOS : bien portant, PHREN : conscience, LOGOS : étude

La sophrologie a été créée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo.

Inspirée par diverses techniques orientales : Le yoga (Inde), le zazen (Japon) et le dhumo (Tibet), elle est basée sur des exercices respiratoires et des exercices dynamiques. Elle permet de renforcer la relation entre le corps et l’esprit, de mobiliser ses potentiels et développer le positif.

Cette méthode complète se pratique assis ou debout (sauf cas particuliers : maladie, douleurs …) permettant ainsi une utilisation quotidienne que ce soit chez soi ou au travail.

Cet entraînement du corps et de l’esprit permet d’accéder à un mieux-être.

D’abord utilisée dans le monde médical, puis dans le sport de haut niveau, sa pratique s’est au fil des années démocratisée.

Elle doit sa notoriété à sa facilité d’apprentissage, sa réussite pratique et ses nombreux champs d’applications.

Champs d’application chez l’adulte, l’adolescent et l’enfant

  • Gestion du stress
  • Gestion des émotions
  • Gestion de la douleur
  • Accompagnement à la naissance pré et post-partum (accompagnement qui ne se substitue pas au suivi de la sage-femme)
  • Troubles de l’anxiété
  • Retrouver confiance en soi et aux autres
  • Accompagnement à la rééducation (en complément du suivi avec le kinésithérapeute)
  • Préparation aux examens, à un évènement important (opération, entretien d’embauche, etc…)
  • Insomnies, céphalées…
  • Addictions
  • Phobies
  • Amélioration de ses performances sportives, artistiques…
  • Troubles psychosomatiques (ulcère, troubles digestifs…) et troubles nerveux
  • Accompagnement alimentaire
  • Accompagnement au deuil
  • Troubles de l’enfant (encoprésie, énurésie, émotivité…)
  • Ou encore s’accorder un moment à soi, une pause dans son quotidien…

 

Sophrologie et méditation